Pour ou contre la glutamine ? On vous dit tout Avis

      Appelé également L-Glutamine, la glutamine, est l’acide aminé le plus abondant dans l’organisme, notamment dans les fibres musculaires et le système digestif, d’où son importance pour le soutien du système immunitaire. Sachez que notre corps produit naturellement cet acide aminé, et il se trouve également dans de nombreux aliments. Pourtant, dans certains cas, il peut être nécessaire de se complémenter en glutamine pour une santé et une récupération optimales.

      Mais c’est quoi exactement ?

      Membrane intestinale, elle est l’acide aminé le plus abondant dans le sang et dans les muscles. La glutamine est essentielle pour l’équilibre acido-basique, la protection immunitaire, la synthèse des protéines et le bon fonctionnement de la paroi intestinale. Il y a plusieurs années, l’intestin était considéré comme un vulgaire tuyau dans lequel transitaient les restes alimentaires qui devaient être évacués. Ce temps est révolu ! Aujourd’hui, il a acquis plus d’importances aux yeux de tout le monde : professionnels de la santé et citoyens du monde.

      Un grand nombre de recherches scientifiques ont clairement décrit les rôles fondamentaux de l’intestin, de sa flore et de sa paroi dans le maintien d’une bonne santé. La paroi intestinale remplit une fonction de barrière entre les matières dites externes (étrangères au corps humain) et le milieu appelé intérieur, du corps humain. Cette paroi gère très étroitement les échanges entre ces deux milieux extérieur et intérieur (digestion, absorption et la fabrication de nutriments essentiels). Pour faire simple, c’est comme un filtre très strict et sélectif. Il doit alors se créer un équilibre essentiel au bon fonctionnement de l’organisme pour que tout fonctionne.

      À quoi ça sert ?

      Détoxifier votre organisme : les efforts intenses, coûteux en énergie, causent une production importante d’ammoniac (NH3). Ce déchet neurotoxique est fixé par l’acide glutamique, ce qui conduit à la synthèse de glutamine.

      Protéger l’intestin : la glutamine représente une source énergétique pour les cellules intestinales, mais l’organisme en réduit de plus petites quantités pendant l’effort physique. Plus de besoins et donc systématiquement, moins de ressources. Ce qui crée un stress énergétique qui augmente les risques de perméabilité intestinale.

      Synthétisation tissulaire : la glutamine participe avec les autres acides aminés à la fabrication de nos protéines tissulaires.

      Homéostasie acido-basique : ici, l’élimination des acides met en jeu un ensemble de systèmes « tampons » qui protègent nos tissus d’une acidose métabolique. Sachez qu’une plus forte production d’ammoniac et, une surconsommation de glutamine dans le rein est, notamment causée par les régimes pauvres en glucides et hyperprotéinés. En effet, en temps normal destinée à compenser l’acidose d’une telle alimentation, cette forte production existe à cause du choix alimentaire que de nombreux de sportifs à catégories de poids (sports de combats tels que judokas, la boxe…) prônent.

      Les effets chez un sportif

      En tant que sportif, la supplémentation chronique en glutamine réduit la perméabilité intestinale causée par l’exercice, et une supplémentation aigue empêche l’augmentation de cette perméabilité pendant un effort. Elle lutte notamment contre le catabolisme, l’accélération de l’anabolisme musculaire et entres autres atténuation des lésions musculaires et l’inflammation résultant des efforts physiques intenses.

      Après un sport intensif, la réduction de glutamine peut être considérée comme un marqueur de surentraînement. Et donc, une augmentation en glutamine pour l’amélioration de l’immunocompétence après un exercice intense.

      Qu’en est-il de l’avis des scientifiques ?

      Certaines études démontrent les bénéfices de la glutamine sur la récupération de l’athlète. Cependant, les preuves ne sont pas encore suffisantes pour avoir un résultat concluant. Ainsi, il n’est pas sûr qu’une complémentation soit nécessaire. Sachant également que sur le long terme, elle n’est pas exempt d’effets secondaires (risque de cancer, affection rénales…). Notre avis : À prendre oui, mais avec modération. Vous voilà enfin expert en glutamine !

      English Version

      Partagez cet article
      Tapez ici votre recherche et appuyez sur Entrée.
      felis Curabitur felis ipsum Aliquam vulputate, nunc ipsum dapibus ultricies