Cyril Zarcone à la galerie Eric Mouchet

0

Jusqu’au samedi 16 avril prochain, la galerie Eric Mouchet présentera RE/ PRODUCTIONS, une exposition de Cyril Zarcone. 

Né à Marseille en 1986. Il obtient son DNAP à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Marseille (2011) en agrémentant cette expérience de nombreux échanges, notamment à l’Akademie der Bildenden Künste à Munich mais aussi à Bruxelles, Berlin et Prague. Il poursuivra ensuite son cursus à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris et obtient son DNSEP (2013). Au cours de cette dernière formation, et après son exposition Bricolage Supérieur à la Galerie Jeune Création (2011), il écrit LE BRICOLAGE SUPÉRIEUR, mémoire dans lequel il questionne et explore les différences entre le bricoleur et le sculpteur. On y retrouve des parties très à propos, intitulées : « L’art du bricolage selon Lévi-Strauss », « D.I.Y. et tâtonnement» ou « Les bricoleurs (mon voisin et moi) », qui constituent aujourd’hui les principes fondamentaux de sa pratique. Ces recherches marquent le début d’un processus prolifique pour l’artiste qu’il est aujourd’hui.

Le travail de cet artiste s’inscrit au croisement de la sculpture et de la construction. En effet, ce « constructeur de sculptures/ sculpteur de construction » comme il aime se définir, transpose des outils et matériaux de la construction et du BTP dans l’univers de l’exposition, pour en souligner la beauté et débarrasser ces formes de leurs contingences utilitaires.

Deux univers bien distincts… Constructeur de Sculptures « Bricoleur Supérieur » autoproclamé, Cyril Zarcone aime que notre regard s’attarde sur les détails de ses constructions et identifie les techniques utilisées pour la création de ses sculptures. Souvent, il laisse apparentes les traces des procédés qu’il a mis en œuvre pour réaliser ses pièces et donne ainsi aux étapes de construction autant d’importance qu’à leur résultat final. Le « Bricolage Supérieur », tel qu’il l’entend passe par l’utilisation d’outils et de techniques propres aux techniciens (éléments de coffrage, de protection ou de soutènement) dont il s’inspire pour créer ses volumes. Sans avoir leur formation, mais avec ses connaissances propres, il examine ces instruments de BTP et les sites de construction puis les reproduit généralement dans les mêmes matériaux.
Puis Sculpteur de Constructions lorsque, dans d’autres cas, Cyril Zarcone ne reprend que la forme et que la reconstruction passe par d’autres matériaux que ceux d’origine, comme le papier, le plâtre ou encore le polystyrène expansé, il se joue des faux-semblants et l’on se laisse surprendre par la fragilité de ses sculptures qui, une fois qu’on les a approchées, ne soutiennent rien, ne portent plus et bien souvent sont elles-mêmes maintenues par ce qui les entoure. Vous aussi vous aimez la construction, les sculptures et le bricolage ? rendez-vous ici.
REJOIGNEZ LE CLUB KODD!
Dénichez nos découvertes