WEB 2.0: JOURNALISTES VS BLOGUEURS

1 itespresso.fr

KODD MAGAZINE met en avant le meilleur de la génération future. Et qui dit future, dit évolution. Alors aujourd’hui nous allons vous parler de la révolution de la communication et des relations publiques. Et oui ! La communication à bien changer depuis quelques années ! Il y a de nouvelles règles. Journalistes VS blogueurs. Mais qui sont les plus pertinents ?

On a tendance à dire que les bloggeurs écrivent des textes subjectifs alors que le journaliste, lui, sait rester objectif, neutre. Mais est-ce bien la vérité ? Et qu’est-ce qui compte le plus ? Que le journaliste soit objectif ou que la vérification de l’information le soit ? En d’autres termes, le journaliste peut penser ce qu’il veut mais doit aller au-delà de son opinion personnelle et chercher la vérité pour fournir une information fiable. À la différence du blogueur qui lui va nous raconter une histoire, souvent basé sur une expérience et peut donc s’arrêté au stade de l’opinion personnelle. Ce qui est également apprécié des lecteurs. Le blogueur et le journaliste ne sont plus si éloignés que cela et pour cause, le blogueur gagne en qualité ! Et oui, le blogueur est de plus en plus qualitatif ! De plus en plus de vrais investigateurs qui se démène d’arrache-pied pour réaliser un vrai travail d’information. Le blogueur fait de plus en plus preuve d’une rigueur journalistique : il donne son identité, vérifie ses sources, présente différents points de vue etc. Il gagne donc en crédibilité. L’image de l’adolescent enfermé dans sa chambre est belle est bien oubliée ! Il communique, échange, voyage, vit des expériences et tous cela permet de nourrir leurs recherches.

Aujourd’hui, la crédibilité d’un journaliste est construite en bonne partie par son média d’appartenance. Cependant avec l’ère d’Internet, chaque individu peut construire la même crédibilité en étant indépendant. C’est là que le blogueur entre en jeu car certains se construisent à partir de rien. Mais une question se pose : leur crédibilité est-elle identique ? Seul votre opinion compte. Mais c’est quoi la crédibilité selon vous… C’est vrai que de nos jours elle n’est plus ce qu’elle était. Avec les réseaux sociaux et le m’as-tu-vu un journaliste en stage s’autoproclame plus ou moins « journaliste professionnel » avec peu de maîtrise… Quant au blogueur, il y en a tellement qui fleurissent de nos jours qu’on ne sait plus où mettre la tête et surtout avec l’achat des followers (Abonnés, NDLR) et j’aimes sur les réseaux sociaux leur crédibilité est difficile à déterminer. Et pour cause! Les médias sont soumis à la pression de l’audience et la course au scoop est devenue omniprésente : ce désir (besoin ?) irrépressible d’être le premier sur une information, de mettre son nom sur l’actualité à grand renfort d’exclusivités. (À qui annoncera le décès d’untel en premier ? ou encore, qui parlera en premier de la toute dernière photo dénuder de Kim Kardashian ?) Cette compétition peut pousser le journaliste à sauté l’étape de la vérification de l’information (comme l’AFP et l’annonce (à tort) de Martin Bouygues). Ainsi le portrait idyllique du journaliste en a pris un coup (mais pas d’inquiétude, les journalistes sont toujours là !)

Séphora, L’Oréal, Chanel, Jean Paul Gaultier (et son défilé avec la it Girl Nabilla Benattia), Louis Vuitton, Dior… Pour ne citer qu’eux, ont cédé à la venue des influenceurs de masse ! Il y a environ cinq ans, les célébrités et les it girls se voyaient offrir les front row de toutes les grandes maisons de luxe… L’ère actuel des nouveaux influenceurs a pris le dessus et ce, dans tous les secteurs (mode, beauté, design, food, lifestyle, bricolage…). Mais les journalistes dans tout ça ont toujours autant d’importances et leur privilège lors de la Fashion week par exemple. De front row en front row (premier rang lors des défilés, NDLR) et surtout l’exclusive « backstage » dont énormément de personnes rêvent (saluer le créateur et échanger avec après le show). Être influenceur est très souvent définit par le fait d’être blogueur. Sachez qu’un média est avant tout un influenceur avec plus d’envergure car derrière tout ça il peut y avoir un grand nombre de journalistes et pigistes entre autres. Média ou Influenceur ? Ces deux mots sont liés indirectement mais tranchés par une perception et une identité visuelle.

Au final, peu importe qui fait quoi, le véritable décisionnaire sur le gagnant de cette guéguerre reste le lecteur, qui lui aussi gagne en expertise, croise ses sources, se renseigne auprès de plusieurs médias/blogs, pour en tirer sa propre analyse. Alors à vous de décider !

REJOIGNEZ LE CLUB KODD!
Dénichez nos découvertes