South Lane, les accessoires de luxe venus de Suède Made in Sweden

4

Nous vous avons rencontré le créateur suédois de la marque South Lane lors de la semaine de la mode masculine en ce début d’année. Plongez dans son univers architecturale sans plus attendre…

KODD MAGAZINE : Pouvez vous nous parler de vous et de SOUTHLANE ?

SOUTH LANE : J’ai lancé la marque en 2011, ça a commencé avec une collection inspiré des designs suédois, je suis suédois donc c’était un peu ma propre inspiration. Je jouais beaucoup sur les différentes couleurs de bracelets, et c’était très facile de les interchanger, ce qui à ce moment là était plutôt nouveau. Ca a commencé comme ça, et avec les années je me suis concentré surtout sur des cuirs de très haute qualité, surtout depuis deux ans. Toutes les montres sont faites en Suisse et les cuirs en Italie. On joue plus sur du noir et blanc, ou des couleurs plus sombres et on se concentre plus sur la qualité des produits, avec des détails subtils dessus. Par exemple, les nouvelles montres sont rayées à la main à l’intérieur, donc chacune est unique. Ca s’est également petit à petit tourné vers la maroquinerie, en utilisant les mêmes cuirs que pour les montres pour créer des pochettes, des porte cartes et même des chaussures pour la dernière saison.

KM : Pouvez vous décrire l’univers et le style de SOUTHLANE ?

SL : Actuellement c’est surtout des couleurs sombres, plus ou moins noir et blanc avec des influences argent, et un peu d’éléments rouillés. C’est plus centré sur des petits détails intéressants que sur des couleurs vives ou des choses comme ça. Les produits sont beaucoup inspirés par l’architectures et des photos, de béton par exemple.

KM : Avez vous des influences ou inspirations avant de créer un nouveau produit ou une collection ?

SL  : Les influences derrière la dernière collection sont l’architecture et les matériaux bruts que l’on peut retrouver à l’extérieur. Par exemple, une des premières montres que j’ai faite comporte une photo d’un mur en béton, que j’ai placé à l’intérieur du cadran. A force ça s’est développé et j’ai commencé à faire des rayures à la main à l’intérieur des montres, ça m’a inspiré. Donc c’est plutôt du brut, des éléments naturels avec des cuirs qui se marient bien avec, et différentes déformations intéressantes. C’est beaucoup de détails, avec une montre classique.

KM : Vous êtes spécialisés dans les accessoires en cuir et les chaussures, pourquoi avoir fait ce choix ? Pourquoi pas le prêt-à-porter par exemple?

SL : J’aime beaucoup les accessoires, surtout ceux en cuir. J’apprécie parce que c’est petit et délicat. J’aime également les montres et je voulais commencer avec quelque chose de petit, mais je n’exclus pas l’idée de créer de nouveaux produits en grandissant.

KM : Vous êtes une jeune marque et vos collections sont disponibles dans des magasins renommés comme Harvey Nichols et Luisa Vis Roma, avez vous des projets futurs ?

SL : Pas spécialement pour le moment, je souhaite surtout agrandir la liste des enseignes qui distribuent la marque.

KM : Avez vous un dernier mot pour les lecteurs de Kodd ?

SL : Simplement suivre la marque, beaucoup de nouvelles choses sont à venir dans le futur !

Propos recueillis par Angela ANZ
Traduction Matthieu DONKENG ALIMETA
Read in English version

 

REJOIGNEZ LE CLUB KODD!
Dénichez nos découvertes