0%

Les jeunes marques lifestyle et bien-être

2

Aujourd’hui, il y a de plus en plus d’offres de produits dans le secteur de la beauté et du bien-être. Le marché semble être saturé mais malgré cela, de nouvelles marques continuent de voir le jour. Vers quoi se tourner lorsque les plus grands noms de la cosmétique se supassent avec de nouvelles formules, qui semblent toutes plus novatrices les unes que les autres ? Quelle place cela laisse-t-il pour les jeunes marques ?

L’offre si abondante du secteur de la beauté et du bien-être est due à une demande qui ne désemplit pas. Beaucoup de personnes sont à l’affut de prochain produit qui saura ravir notre peau, de la nouvelle marque lifestyle au design original, ou de la dernière cure détox de jus de fruits. Se sont d’ailleurs développés ces dernières années le concept des boxs surprises. D’abord apparues dans le secteur de la beauté – My little Box faisant partie des premières – elles se sont développées pour aujourd’hui proposer du thé, des objets design (designer box) ou même du vin (My vitibox). Disponibles par abonnement, celles-ci offrent la possibilité de découvrir de nouveaux produits. Souvent dans une optique healthy, ces tendances représentent le fait de prendre soin de soi. Le bien-être est une recherche quotidienne et les marques l’ont bien compris.

Il y a beaucoup d’enjeux à prendre en compte pour une jeune marque qui se lance dans le secteur lifestyle et bien-être. C’est le cas de Rosestea, qui propose des cures de thé, Avril Cosmétiques, dont les produits sont tous bio, ou True Colors Paris, marque de cosmétiques et maquillage qui s’adapte à toutes les couleurs de peau. Certaines problématiques devront donc être bien assimilées avant de se lancer car la concurrence étant déjà rude, le pire serait de ne pas avoir construit son projet sur de bonnes bases.

Dans un premier temps, il est nécessaire d’adapter les offres au nouvelles tendances de consommation, et de les personnaliser le plus possible en fonction des attentes des individus. Il faut aussi identifier de nouvelles cibles, et adapter son discours de marque pour les atteindre. Et enfin, il faut prendre en compte le digital pour optimiser l’expérience des consommateurs.

Souvent, nous pensons que les femmes sont presque l’entière cible de ce secteur d’activité mais les hommes sont de plus en plus soucieux de leur apparence. Cela devrait dans un futur proche inciter les marques à se lancer dans des produits pour hommes. Glossy box, par exemple, propose une boîte 100% masculine !

Mais ces nouvelles marques ont de beaux jours devant elles car le bien-être aujourd’hui se ritualise, surtout sur les réseaux sociaux où de plus en plus de comptes sont dédiés à par exemple une routine sportive. Ce marché est d’ailleurs à prendre dans la mesure où le sport connecté est très tendance chez les jeunes, qui, pour améliorer leurs performances, sont demandeurs de nouveaux produits.

Read the english version
Margot Viel

REJOIGNEZ LE CLUB KODD!
Dénichez nos découvertes