0%

J’ai mal à la tête, enfin une marque qui favorise l’intemporalité

0

Capture d’écran 2016-02-17 à 13.39.53Si vous ne connaissez pas encore cette jolie marque, il ne saurait tarder avant que vous soyez accro. J’ai mal à la tête, créé en 2012 par deux munichois, Anja Pawlik et Roman Dorfner, a absolument tout pour plaire. Rien que le nom nous intrigue dès le début. Tiré d’un livre de l’écrivain Fernando Pessoa « Le livre de l’intranquilité », la phrase complète étant « J’ai mal à la tête et à l’univers », faisant référence au fait que ce qui reste semble plus important que jamais. Les créateurs ont donc bâti leurs différentes collections sur des pièces qui perdurent dans le temps malgré les tendances saisonnières et les diktats de la mode. Ils jouent avec les stéréotypes hommes/femmes, créent en toute liberté sans impératif tout en répondant à la demande de leur cible. 

Sans titre-2

On retrouve donc des silhouettes élégantes et casual avec une grande part d’originalité et de sentiment. Le but étant de faire des pièces éternelles, loin du « fast fashion ». Pour ce faire, ils s’appuient bien entendu sur la durabilité de leur production. Les créateurs font réaliser toutes leurs pièces en Europe, leur permettant ainsi de suivre toutes les étapes de fabrication. La qualité des matières ainsi que la production équitable sont un point d’honneur pour cette marque qui aime n’utiliser que des tissus haut de gamme où ils lient technologie moderne à tradition artisanale.

Aujourd’hui, après avoir conquis l’Allemagne, la marque explose au niveau international avec sa participation cette année au Who’s Next à Paris. On vous présente, ci-dessous, le lookbook Automne-hiver 2016/17 de la marque avec pour la deuxième saison consécutive une collection femme.

Julie Mourez

 

REJOIGNEZ LE CLUB KODD!
Dénichez nos découvertes