Entreprendre plus tôt : bonne ou mauvaise idée ?

2

Il semblait que pour entreprendre, il suffirait d’une idée. Mais cela n’est pas tout. Il faut aussi de l’argent. Cependant, sachez qu’aujourd’hui, il est possible d’entreprendre à moindre coût.

Vous avez envie de créer votre entreprise, de donner naissance à votre projet, mais vous ne voulez pas prendre trop de risques ? Vous devez savoir qu’il existe des business qui demandent peu d’investissement personnel, et ils peuvent être soutenus par des prêts bancaires pour rapidement prendre vos marques et poursuivre vos ambitions ! Entreprendre n’est pas une mince affaire, surtout lorsqu’on est jeune et que l’on a peu de moyens. Il y a beaucoup à prendre en considération avant de se lancer. Nous pouvons alors nous demander si, avant de s’engager et de s’investir, l’entreprenariat est une bonne ou une mauvaise idée ?

L’envie de vouloir monter sa propre affaire est très attirante car elle présente de nombreux avantages, comme la flexibilité de son emploi du temps. De nos jours, de plus en plus d’auto-entrepreneurs ont profité de ce qu’internet avait à offrir pour se lancer. Il s’agit le plus souvent d’applications qui facilitent le quotidien, nous aide à l’étranger.. Ces créations sont devenues l’extension de nous même, car elles sont ancrées nos téléphones. La demande ne désempli pas et l’offre dépend de la créativité et l’imagination de chacun.

Mais entreprendre présente aussi un bon nombre de contraintes. Une des premières est de ne pas compter ses heures. Vous n’avez peut-être plus de patron mais les responsabilités se multiplient ! La gestion d’une charge de travail irrégulière, les pics d’activité et sa fluctuation font également parti de la vie des entrepreneurs et auto-entrepreneurs. Il faut aussi penser au client et non à soi. Une des difficultés est de savoir s’entourer des bonnes personnes, qui ne nuiront pas au projet. Parce qu’un projet doit se penser à long terme. On ne s’en rend pas compte immédiatement, mais entreprendre, c’est une façon de travailler plus solitaire qu’il n’y parait, car la plupart du travail se fait à domicile. Le manque de lien social peut alors se faire sentir. De plus, le fait de ne pas avoir de salaire fixe, du moins au début, peut être handicapant.

Entreprendre n’a aujourd’hui que très peu de limites. Vous pouvez commencer très jeune, car si vous êtes par exemple en stage, vous pouvez mettre à profit différents contacts qui pourraient vous être d’une grande aide ! C’est ce qu’explique Mathilde Lefrançois, co-fondatrice de Kwaala, une plateforme collaborative qui permet de louer son matériel de voyage entre particuliers, qui lance son projet d’entreprise alors qu’elle n’est encore étudiante ou Jonathan Noble, qui crée sa start-up Clocktweets, application permettant de programmer ses tweets, en étant encore au lycée.

Pour ces jeunes profils, il existe des alternatives quant au lancement d’un projet. Par exemple, les pépinières d’entreprise ont été crées dans le but de faciliter la création d’entreprises en apportant un soutien technique et financier, des conseils et des services. Les services consistent le plus souvent à proposer des bureaux, parfois des locaux d’activités ou de stockage, des services logistique mutualisés (accueil, salles de réunions,…) et des services d’accompagnement. Soutenues par des acteurs publics, elles appliquent une tarification avantageuse pour une période limitée (5 ans maximum).

Une fois l’idée en main, il faut convaincre ! C’est pour cela que vous devez avoir une stratégie de communication bien définie. La suite de votre aventure dépendra surtout de votre capacité à prendre les bonnes décisions au bon moment !

Après tout, le fait d’entreprendre a un lien très fort avec votre personnalité ! 

Read the english version

Margot Viel

REJOIGNEZ LE CLUB KODD!
Dénichez nos découvertes